[TUTO] L'affûtage à la pierre, pour les nuls.

Entretien, affutage, etc.

[TUTO] L'affûtage à la pierre, pour les nuls.

Messagepar HAGAKURE » 13 Sep 2015 18:49

Voici quelques repères pour toutes personnes qui désirent se lancer dans l'affûtage à la pierre. (donc pour les débutants)


Ce qu'il faut savoir :

-------------------------------------------------- CHOIX DES PIERRES--------------------------------------------------------------------------------

Tout d'abord, ciblez vos besoins! Il n'y à pas de mauvaise pierres mais des mauvais choix.
Souhaitez vous débuter avec une pierre au prix abordable sans trop vous ruinez ?
Avez-vous une grande majorité d'aciers réputé difficile à entretenir (steel geek), ou seulement quelques lames en 1095, XC75 et 12C27?
êtes vous à la recherche de quelque chose de plus spécifique, de plus performant pour vos aciers de geek?
etc, etc...

Dans les grandes lignes, le prix se répercute suivant les caractéristiques des pierres :
- dimensions
- finition
- vitesse de travail (pouvoir abrasif)
- résistance à l'usure/facilité d'entretien
- encrassement (colmatage) : résidus d'acier qui se colmate sur la pierre à force de friction, certaines pierres sont + sensible que d'autres à ce phénomène.
- sensation (dur/mi-dur/tendre) selon mon appréciation, ce que je qualifie de dur > shapton/naniwa pro, de mi-dur > sigma power select II, de tendre > "king"/naniwa combi
- confort d'utilisation : nécessite un trempage de 5 à 10 min ou bien "splash and go" ce qui veut dire qu'il suffit juste d'être aspergé pour être prêt à l'emploi.
Un autre détail qui peut sembler très important, c'est la production de boue (selon la pierre)! Pour certains c'est une contrainte car ça demande un bon gros coup de nettoyage.

" Tonton, c'est quoi la différence entre une pierre abordable et les autres €€€.. ? "
- Bah c'est simple, tiens prends cette lame en S30V, passe là sur une naniwa combi 1000/3000 et tu fais la même chose avec une shapton pro 1000/ naniwa pro 3000.


ImageImage


Résultat :
- Les dimensions sont plus généreuses sur la shapton/naniwa pro, ce qui offre plus de confort de travail.
- La N.combi doit être trempé avant utilisation, pour les autres il suffit juste quelques pshit-pshit et GO!
- Elle produit énormément de boue, les autres non.
- Elle est beaucoup plus sujet aux morsures car elle est très tendre, les autres non.
- Elle se creusera plus facilement, les autres non.
- Elle à une vitesse de travail très lente, son pouvoir de coupe est largement en dessous (et de très loin) de la naniwa pro.
En gros, si tu dois passer 10 min sur la face #1000 de la naniwa combi, pour le même temps de travail, tu auras déjà fini le boulot avec la shapton/naniwa pro.
Je rajoute même que la combi est complètement inefficace sur des aciers durs, ce qui peut décourager les débutants.


Pour vous guider dans vos choix : (je cite ce que je possède ou testé, mais il y en a d'autres...)

- naniwa combi 1000/3000 > bien pour faire ses débuts histoire de se familiariser dans l'affûtage à la pierre, mais selon moi, elle à plus de défauts que de qualités. Le plus gros point positif, c'est son prix.

- "king" > d'une qualité au dessus de la combi en terme de vitesse de travail, mais elle à les mêmes faiblesse sur la résistance, elle à besoin d'un entretien régulier pour garder une parfaite planéité. Sinon, bon rapport Q/P.

- Shapton pro et bester > là on commence à causer qualité/performance, ça bosse vite, reste plat longtemps, le toucher peut sembler trop dur pour certains, mais elles sont tellement efficace et populaire qu'il est difficile de ne pas en parler.

- Sigma power select II > le toucher est plus agréable que celle du haut, elles ont été conçu pour un travail rapide sur les aciers durs.

- Naniwa pro (ancienement chosera) > C'est la reine des pierres synthétiques, le toucher est formidable, elle regroupe les mêmes qualités et laisse une finition supérieur à shapton pro/bester et sigma. Selon moi elle est destiné aux passionnés, le hic c'est son prix (excessif).

- Naniwa specialty stone (anciennement super stone) > Selon moi, elles sont + intéressante à partir de 8k, plus destiné au polissage. Elle travail lentement mais extrêmement bien, ce sont des pierres "sensible" qui demande une certaine habilité, mais entre de bonnes mains elles sont redoutable.


Si vous avez l'intention de monter une station d'affûtage, je vous conseil de commencer avec une 1k et 3k (ou équivalent), ensuite libre à vous de continuer selon votre engouement pour l'affûtage. (raisonnable ou pas? plaisir ou utilité)
Ne négligez pas les pierres "coarse ou extra coarse", genre une 400 grit peut vous faire gagner du temps pour reprendre une lame émoussée, ça évite aussi de trop consommer la 1000.
N'oubliez pas, les conseilleurs ne sont pas les payeurs, définissez d'abord vos besoins et achetez en connaissance de cause sans foncer bêtement sur la première pierre suggéré.




----------------------------------------------------L'ENTRETIEN DES PIERRES-----------------------------------------------------------------

J'ai deux méthodes pour entretenir mes pierres :

1° Très couteuse, une plaque diamanté 400 : c'est hyper rapide et ça couvre bien toute la surface. (ça chiffre entre 70-80€)
Chez moi elle à double usage, à l'origine elle me sert pour dégrossir, ou reprendre une lame très émoussée.

Image

2° Beaucoup moins chero (10 balles), la Naniwa Dress stone A-206, grain 600 : c'est un petit bloc dur comme du béton, qui nécéssite un long trempage, vous pouvez même la laisser toute la nuit
Je trouve que ce bloc est très efficace (surtout à ce prix), seul inconvéniant, c'est qu'il faut la rincer régulièrement pour éviter qu'elle se charge trop en résidus de pierre.
Sinon une petite astuce, faite couler doucement le robinet en continu, la pression de l'eau suffit à faire tomber les résidus de pierre sans que ça colle à la dress stone.

Image

Il y à une 3ème méthodes, c'est le papier abrasif, c'est économique, salissant et un peu plus contraignant à mettre en œuvre.
Il est déconseillé d'utiliser du papier de verre sur les pierres (fine en particulier) afin d'éviter toute contamination, transfert de particule abrasif qui s'incruste sur les pierres.
Maintenant à vous de choisir ce qui vous va le mieux.


Passons à la tèche-nik :
Voici une pierre tendre très abimé
Image

Comme sur la première photo, le creux est visible au milieu de la pierre (partie sombre), dans ce cas il faut continuer à poncer jusqu'à que ce soit bien clean.
ImageImageImage

Sur ce type de pierre (tendre) je passe la dress stone au feeling, pas besoin de marquage.
ImageImage
Pensez à casser les angles. (important !)
Pour un novice il est conseillé de poncer l'angle de la pierre, ça vous évite de mordre sur les angles quand le tranchant arrive en fin de course.
Image


Passons maintenant à une pierre céramique dur:

Pour ce type de pierre, je préfère utiliser un crayon à papier pour faire un quadrillage.
Image
Le problème avec les shapton (ou autres), c'est que même si c'est légèrement creux, à l'oeil nu vous verrez pas grand chose... Continuez à poncer jusqu'à faire disparaître le marquage.
ImageImage
Attention, pour attaquer (légèrement) les angles d'une céramique, j'utilise les côtés de la Dress stone, ça évite d'abimer inutilement la surface la plus large.
ImageImage


SÉCHAGE ET STOCKAGE
Avant le stockage, il est très important de bien faire sécher la pierre ! Ne négligez pas cette étape, au risque de voir apparaître des fissures !
(c'est pas le cas pour toutes les pierres mais j'aime bien faire peuuuur, histoire de vous sensibiliser sur ce détail )
Le séchage doit se faire à l'ombre dans une pièce aérée si possible, il faut que ça sèche lentement et naturellement. Sèche cheveux et coup de soleil n'y pensez même pas !!!!
Perso, après utilisation, je laisse les pierres une nuit dans un coin de la cuisine, posé sur la planche à découper ou sur une feuille de sopalin.



---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------- Passons à l'entrainement --------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


---------------------------------------------------------- J'ARRIVE PAS A TROUVER L'ANGLE --------------------------------------------------------

La plus grande difficulté pour un novice, c'est sans doute la capacité à "TENIR L'ANGLE" d'affûtage. (en plus du mouvement)

Une méthode simple pour débuter :
- Poser la lame à plat
- Faite glisser délicatement le tranchant
- Fermer de plus en plus l'angle tout en poussant, au fur et à mesure de la progression, le tranchant glissera moins. (le son n'est pas le même)
- Dès que le tranchant commence à travailler sur la pierre, l'impression que le fil rase la pierre dans ce cas vous pouvez garder cet angle en mémoire. Vous avez votre angle d'affûtage, ça vous servira de repère.

ImageImageImage

ATTENTION à ne pas trop fermer l'angle sinon vous allez "mordre la pierre".

Image


Pour vous entraîner, vous pouvez utiliser un feutre noir qui s’efface facilement, donc à éviter le "marqueur permanent".
Image

à vos début, vous risquez d'avoir ce résultat :
Image

Au fur et à mesure de votre progression vous serez plus à l'aise:

Image

N'oubliez pas que le but est de travailler sur le fil, il faut avoir ce résultat :

Image

C'est très important de bien maitrisé cette étape ! Parce que :
1 - Vous testez votre habilité, dès que vous avez compris le truc, ça reste toute la vie. (j'ai mis 1 mois pour comprendre, mon frère 1 semaine, ça dépend si vous êtes doué ou pas)
2 - Tout est question de patience, si vous sentez la frustration/l'énervement monter en vous, prenez une pause, buvez une bière, allez chier un coup et revenez quand vous serez plus sage.

Soyez concentré sur ce que vous faites, n'oubliez pas que tout le monde est passé par là…


----------------------------------------------------- ASTUCES POUR LE MORFIL --------------------------------------------

Pour savoir si il reste du morfil voici 2 astuces très simple :

- Le coton tige, effiloché la tête et faite glisser les fibres sur le tranchant de haut en bas et de gauche à droite. Si il reste du morfil les fibres vont s'accrocher dessus, dans ce cas il suffit juste de faire quelques passes sur du cuir/carton/jean's.
- Le stylo, même geste que pour le coton tige, si ça raye le stylo ou si ça accroche dans ce cas c'est qu'il reste du morfil.

ImageImage


C'est pour cette raison que je passe le tranchant sur un bouchon en liège, je fais ça après chaque pierre une fois le boulot fini. Je peux m'en passer si j'estime que chaque étape à été fait avec soin, mais quand j'affûte sans soin particulier dans ce cas j'utilise le bouchon. Non seulement ça enlève les résidus mais ça ajuste aussi le fil en particulier sur un acier tendre.

Pour la méthode il suffit juste de faire pénétrer le tranchant sur quelques millimètres, il est inutile de couper des tranches, vous posez le tranchant dessus et vous tirez la lame vers vous.
3/4 coups suffit largement...
ImageImageImage


---------------------------------------------------------------PASSONS A LA PRATIQUE ---------------------------------------------------

J'ai volontairement ruiné le tranchant de mon opinel avec une plaque diamanté pour cette exercice...(c'pas une grande perte non plus)

Image
Bon j'ai un peu abusé tout de même, mais on verra le résultat à la fin.
Image

Test sur une feuille, ça ne coupe pas, ça arrache, le fil est HS.
Image


Avant de commencer !
Ce qu'il faut maitriser au début c'est le geste de base, comme je suis droitier ma main droite contrôle l'angle et les deux doigts pour la pression. (pour une meilleure stabilité vous pouvez mettre les 4 doigts (cochon :lol: )
- à retenir qu'il ne faut pas trop appuyer, laisser la pierre travailler.
- vos doigts guide là ou vous voulez exercer le + de pression, si besoin de rectifier/corriger une zone bien sûr.
- si la lame est bien abîmé, vous pouvez forcer un peu plus...
Image



1ère étape :
- Je commence par préparer la lame, je fais un balayage sur toute la longueur. Ce étape me permet d'enlever les plus grosses rayures...
- Il faut bien que toute la lame couvre la pierre... Le résultat sera plus homogène pour la suite du boulot.
- Sur cette étape vous pouvez appliquer autant de pression que vous voulez (en restant raisonnable) car le but est de "dégrossir" les grosses rayures.
ImageImageImage
sinon il m'arrive aussi de garder le tranchant à l’horizontale :
ImageImage


2ème étapes :
- Cette étape ressemble un peu à l'étape précédente mais il faut être plus vigilant et bien tenir l'angle. Je vais être beaucoup plus focalisé sur le fil...
- Si vous observez bien les photos, sur cette étape j'incline un peu plus la lame.
- Je fais comme une virgule de haut en bas, noter la différence avec les dernières photos de l'étape 1 et 2.
- Sur cette étape il faut avoir un geste régulier, évitez d'avoir le mouvement saccadé, j'applique moins de pression.
- N'oubliez pas l'observation, prenez le temps de vérifier que le fil est droit, qu'il n'y à pas de reflet sur diverses parties du tranchant.

Astuce* - pour un novice il est conseillé de poncer l'angle de la pierre, ça vous évite de mordre sur les angles quand le tranchant arrive en fin de course.
ImageImageImage
ImageImage


- Essuyez la lame, passez le tranchant sur le bouchon pour enlever le morfil, ça devrait aussi ajuster un peu le fil. Mais pas perceptible à l’œil nu si le fil montre une légère anomalie.
- Maintenant testez le tranchant sur l'ongle, si ça accroche "net". Si ça glisse sur l'ongle c'est pas bon! dans ce cas faut revenir en arrière...
Faut que le tranchant rentre dans l'ongle ce qui prouve qu'il y à du mordant, ça vous facilitera les étapes suivantes...
En revanche, rien de grave même si le fil est légèrement incliné, c'est la première fois ça veut juste dire que vous avez pas correctement travaillé sur les précédentes étapes. vous le saurez pour la prochaine fois

On peut le voir, si le fil est correct ça coupe facilement la feuille si vous n'arrivez pas à ce résultat en sortant de la 1000, dans ce cas c'est même pas la peine de sauter à la pierre suivante! Vous allez perdre votre temps...
ImageImage



3ème étapes :
Vous estimez que le tranchant est bon? le test de l'ongle et de la feuille est OK. Dans ce cas vous pouvez passer à la pierre suivante...
- Sur les pierres de finition il faut être extrêmement vigilant au risque de mordre la pierre, donc ne fermez pas trop l'angle au début, prenez le temps d'avoir un feeling avec la pierre.
- Pour le geste, je refais comme pour l'étape 2 et pour finir je passe un coup de bouchon pour enlever les micros résidus sur le tranchant.
Image

Résultat, les grosses et petites rayures ont fini par laissé une finition mat.
à ce stade le tranchant coupera vos poils sans problème, je pourrais me contenter de ce résultat comme "tranchant utilitaire", mais on va aller encore un peu plus loin...
Image


4ème étapes :
- Le but est d'enlever les micro-micro rayures et transformer cette "finition mat" en "finition brillant", ce qui va aussi donner plus de netteté au tranchant.
- Non seulement vous aurez un tranchant plus féroce, mais surtout une grande fierté pour avoir transformé la bête en la belle...

- Ce que je fais au tout début sur le cuir, c'est plusieurs passages avec la lame bien couché pour enlever les imperfections au dessus du tranchant.
Image
- Ensuite je peux passer à la finition sur le tranchant... angle un peu plus fermé mais sans forcer sur le cuir, faut tout de même sentir que ça frotte bien jusqu'à la pointe...
Image


- Je vais dans le sens inverse des précédentes étapes sur les pierres. C'est à dire pour du ricasso jusqu'à la pointe...
ImageImageImage

- La même chose de l'autre côté de la lame... Et je fais le même process sur la face grise à 1µ
ImageImageImage


Tenez c'est cadeau un échantillon de mon ADN
Image

FINISH !
Donc j'ai commencé avec ça
Image
Et je termine avec ça
Image


ASTUCE : je trouve que faire une progression au cuir en commençant sur le côté abrasif (croute) + p.polissage et finir sur le côté lisse (fleur), améliore nettement le résultat. Du moins j'ai l'impression que ça travail plus vite, le passage se fait plus facilement...



--------------OPTION + --------------------------------------

Avant le passage au cuir, je passe un petit coup de "pierre blanche" trouvable à moins de 4€ au Lidl du coin, ça va rendre la lame plus jolie. (et accessoirement nettoyer la salle de bain)
Je peux m'en passer, sinon je nettoie bien la lame avec un chiffon avant d'attaquer le cuir.
ImageImage

(Facultatif) J'observe le travail à la loupe, ce qui vous semble brillant à l'oeil, vu à la loupe c'est une autre histoire. De plus, ça me permet aussi de voir si le fil est bien droit sans anomalie.

Comme on peut le voir, le bord est d'une assez bonne netteté et le fil bien droit.
Si l’œil est votre outil de travail, pour les puristes, la loupe est un super assistant sans faille.
ImageImage

C'est très important de travailler sur le fil, vous pouvez avoir les bords qui brillent, si votre fil n'a pas été travailler correctement vous aurez un joli couteau mékicoupe-pas!
Donc toujours la priorité au fil.
Image

Une fois que vous avez compris le "truc", que ce soit pour un petit fixe utilitaire ou un couteau de table, c'est le même procédé!
[*] Dégrossir > enlèvement des rayures > travail sur le fil > affinage > test du morfil > nettoyage "pré-polissage"> polissage

Peu importe l'acier, même sur du ZDP c'est crème... Mais j'avoue que la qualité des pierres fera toute la différence, faire une progression serré facilite vraiment le travail et donne un résultat plus homogène. En gros, ça s'affûte tout seul, chaque fois que vous passez à la pierre suivante ça va corriger les petites anomalies qu'on à laisser sur la pierre précédente.
Image
J'entends la voix de bpc qui dit : faut moudre les angles !! :P
Voilà, après libre à vous d'explorer, de tester différents résultats, changement d'émouture, biseau plus haut, etc, etc... quand vous avez compris le processus vous pouvez donner la forme que vous voulez.
Image

Image

Donc à retenir:
- S'entrainer avec un opinel pour se faire la main (ou un couteau pas cher = acier facile à affûter).
- Apprendre à maîtriser le geste de base : pression + contrôle de l'angle.
- Il est inutile de passer à la pierre suivante, si en sortie de #1000 la lame n'est pas coupante !!!
- Assurez vous que le résultat est bien homogène avant de passer à la pierre suivante.
- Dans l'affûtage il n'y à pas de magie, le résultat dépend du temps que vous passez dessus. Vous aimez vous contenter d'un tranchant "utilitaire"? Prenez 10 min de plus pour explorer un peu plus loin, vous en serez beaucoup plus satisfait.
- Sur un acier plus coton à travailler je préfère resserrer les pierres, sinon c'est long et galère.
- N’hésitez pas à vous exercez plusieurs fois, même si le tranchant est clean, tout reprendre à zéro permet de mieux se familiariser avec le matos. Après, ça devient une routine tellement c'est simple...
- Le plus important n'est pas la finalité, chaque étape à son importance, du point de départ (400 grit ou 1k) jusqu'au polissage sur le cuir.

Ah oui, pour freddy, si tu as du mal à travailler vers la pointe, alors procède en sens inverse. C'est à dire, tu commences par travailler vers la pointe pour finir sur le reste du tranchant. Tu verras c'est tout con mais en pratique ça passe mieux.


Pour moi l'affûtage se résume en 4 lettres : TPPP

Technique/pratique/patience/plaisir.

Ah oui, une petite précision pour les débutants, à propos du cuir...

Pour l'entretien de mes couteaux j'utilise du cuir assez large : 50cm x 8cm ( c'est bcp plus confortable je trouve)
Acheté (x2) chez decocuir, c'est pas le top du top, ni le moins cher, mais ça fait le job. Enfin, j'ai débuté avec ça et je m'en sers encore.
C'est celui là : http://www.decocuir.com/cuir-de-collet-vegetal-naturel-premium-pour-strop-8-x-50-cm-ep-33-mm-c2x3094981

rien à voir avec celui de droite, qui est destiné au coupe choux. C'est juste pour comparer la taille...
Image


Sans prise de tête, j'utilise un pinceau pour appliquer l'huile

Image

Avec la puma je dessine des lignes à l’horizontale, ensuite à la main je pousse en long.

Image

Pour éviter le gâchis, j'enlève les résidus sur le côté abrasif.
ça c'est pour la lanière à puma .
Image


Pour comparaison, côté croûte, entre la luxor en bas et la puma :
Image

La luxor arrache beaucoup plus que la puma, ça donne l'impression de passer du moyen fin à fin.
Sur un opinel, après une 3k, rien que cette progression au cuir fera briller la lame tout en donnant un tranchant plus nette.

Après, je peux aussi continuer sur la face lisse, mais normalement juste avec le côté croute puma, ça tranche très bien.

Image


Je rappel que c'est inutile d'utiliser un cuir + luxor verte si vous finissez à +8k, question de bon sens, si vous sortez en dessous de 2µ (à la pierre) et que vous enchainez avec un bâtonnet de polissage à 3µ. Dans ce cas votre progression est mauvaise, il faut toujours travailler pour réduire le grain.

Donc :
2µ > 1µ >0.5µ OUI!
2µ > 3µ >0.5µ NON!

Enfin c'est tellement évident pour les autres, mais pas toujours clair pour les noobs. C'est tout l'intérêt du post.…

Une façon comme une autre de travailler sur le cuir, avec du S30V.

Donc après la 3k ou 6k, il me faut lisser les angles et nettoyer les bords pour faciliter le passage sur la pâte puma.

1° La luxor à 3µ est très bien pour cette 1ère étape.
- Je pose à plat et j’exécute les passes avec une bonne pression, il faut sentir le bord, si besoin vous pouvez très légèrement soulever le dos pour sentir l'angle (pas le fil).
Image

2° Je continue avec la puma (côté crôute), n'oubliez pas, il faut bosser sur les angles et les bords.
Image

3° Toujours avec la puma, mais cette fois je bosse sur le fil.
- Bien soulever le dos, il faut sentir que ça frotte sur le fil, c'est de l'acier pas de la guimauve. Mais... moins fort que sur les précédentes étapes, il serait dommage de ruiner le travail sur la dernière ligne droite.
Image

4° Dernière étape, côté lisse (fleur).
- Juste un chouilla de pression, le fil doit caresser subtilement/sensuellement la surface du cuir.
Perso sur du S30V ou acier dur, une passe dure 1 à 2 sec (j'aime pas m'endormir dessus donc je force un peu plus tout en travaillant plus vite).
Image

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour les mouvements c'est au feeling, d'abord placez votre cuir de façon à travailler le plus confortablement possible. Exemple chez moi, quand je travail sur la face gauche de la lame, je place le cuir à la vertical, je trouve que c'est plus simple pour tirer vers moi.
En fait, ça dépend aussi de mon humeur, ça m'arrive de changer histoire de garder la main sur toutes les positions.

sinon ma position préféré est le 69. (mavie.com)




Pour les mouvements, j'ai pas de préférence, 2 méthodes :

1° Mouvement circulaire en bas.
ImageImageImage

2° Demi-cercle en haut.
ImageImageImage

Perso, sur des aciers durs je mets les doigts, pour plus de contrôle/feeling (en particulier sur la pointe), mais aussi pour mieux gérer la pression.
ImageImageImage

Attention au point de contact sur la fig. 2, je m'explique :
Suivant le profil de la lame, à vos débuts il est très probable que la pointe s'enfonce sur le cuir.
Image

Si vous avez pas l'habitude, commencez doucement histoire de vous faire la main.
Le premier contact se situe sur les pointillés, la pointe ne doit pas être orienté en "tombant" sur le cuir.
Image



Normalement, si vous avez bien bossé, le tranchant est bcp plus féroce, la finition mat se transforme en brillant, signe que les micros rayures ont disparu.

Image
Image

Un point important, suivant la façon dont vous avez travaillé sur les pierres, toutes les anomalies seront beaucoup plus visible après la finition au cuir.
A partir de là, vous pouvez mieux comprendre ou apprendre de vos erreurs : irrégularité du biseau, manque d’homogénéité sur la continuité du tranchant, angle plus fort d'un côté et moins de l'autre, etc, etc...
Image

Ce sont des petits détails très subtil, qui nous pousse toujours à aller de l'avant, à nous améliorer, à comprendre et apprendre.
exemple sur la photo du haut, si l'on observe bien vers la pointe, l'angle est plus lisse donc mieux que sur le reste du tranchant.
Image

J'arrive pas à savoir si j'ai trop attaqué à la pierre ou au cuir luxor 3µ, c'est pour cette raison que j'insiste sur un point : >>>> Chaque étape à son importance, de pierre en pierre, jusqu'au cuir.
L'affûtage c'est pas que les gestes et le matos, mais aussi de l'observation.
Image

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mon military lorsque je l'ai reçu, fil rasoir mais j'estime les bords à 800grit.

Image

Peu de temps après, j'ai commencé à m'entraîner plusieurs fois sur cette lame.

Image


Pis, au fil du temps c'est devenu ma lame de prédilection pour tester la performance des nouvelles pierres (ou pour pondre un tuto ^^ )

Image

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

ATOMA 400
Mais comme je suis frustré de ne plus avoir des lames à affûter, ça m'arrive de tout reprendre à zero, à partir de la atoma 400. J'avoue, c'est aussi pour garder la main sur les pierres...
Sur ce coup, j'ai envie de monter le biseau plus haut, en affûtant bien à plat pour lisser les angles.

Image
Image


Point de départ : shapton 1k
Comme d'hab, j'enlève d'abord les grosses rayures, bien à plat, j'observe régulièrement mon travail.
si le tranchant n'a pas connu de pierre/plaque grossière, alors le boulot est 3 fois plus rapide.

J'ai remarqué que bien souvent, les débutants ne savent pas quand il faut continuer ou arrêter les passes.
Pour les débutants, il est très important de connaître les caractéristiques de chaque pierre utilisé, en particulier sur la finition qu'elle laisse.

Exemple si le tranchant est comme sur la photo, dans ce cas il faut continuer les passes.
Image

Là je suis sur la bonne voie...
Image
Mais il faut continuer encore un peu... C'est très important de bien préparé cette première étape.
Image

La shapton pro 1k laisse une finition très moyenne (pour moi), mais elle donne beaucoup de satisfaction à l'usage.
Dans les mains d'un expérimenté, il arrivera à se raser sans problème.
Mais même pour le petit budget qui se contente que d'une pierre, cette dernière est suffisante pour chopper rapidement un tranchant utilitaire...
Une pierre à 30€, qui est capable d'enlever les grosses balafres de la Atoma 400, (sur du S30V) et qui offre la possibilité de couper vos poils en fin de course... C'est forcément une bonne pierre!!

Elle absorbe rapidement la flotte, enfin dès que vous commencez le travail.
Après avoir aspergé la pierre à plusieurs reprises et au fur et à mesure des passes, au bout d'un moment la surface semble être bien imbibé d'eau. Je trouve que c'est le moment le plus efficace car j'ai beaucoup plus de marge de travail avant que la pierre sèche.

Je peux passer 2min ou 15min dessus, les résidus ne s'encrassent pas trop, voir quasiment pas. Je rince, je passe un coup de chiffon et je laisse la pierre au repos, c'est tout.
On distingue la crasse sur les extrémités de la pierre, c'est juste que j'ai mal essuyé, sinon un coup de dress stone et la pierre est comme neuve.
Image



Passons à l'étape 2 : Naniwa pro 3k
(à partir de cette étape, le travail est plus simple et plus rapide que sur la 1k.)

Là je jongle entre deux mouvements, c'est au feeling. Je peux rester sur un seul mouvement jusqu'à la fin de la progression ou varié mes plaisirs.
Pour un débutant, c'est bien de commencer à faire un mouvement "court", ça vous permet chopper le feeling sur la pierre (car d'une pierre à une autre la sensation peut-être très différente), ensuite une fois que vous avez la main sûre, libre à vous de changer les mouvements.
Image

Hop, après je continue avec le deuxième mouvement :
ImageImageImage

Sur l'autre face de la lame, je vais commencer par la pointe, au fur et à mesure des passes, de droite à gauche (ou l'inverse comme sur la photo) sur toute la continuité du tranchant.
ImageImage

Rappelez vous comme il est important de bien connaître la pierre qu'on utilise.
Exemple, observez cette photo, il est fort probable qu'un débutant décide de sauter directement à la pierre suivante, alors que les bords ne sont pas tout à fait homogène. Il faut prendre son temps et bien observer le travail...
La naniwa pro 3k donne bcp mieux que ça :
Image

Normalement il faut avoir un truc qui se rapproche de ça :
Image


Fin de progression à la pierre : Naniwa pro 5k

Sur les photos il est très difficile de faire la différence entre la 3k et 5k, à cause du reflet, mais en vrai ça percute direct. La finition est vraiment sublime avec la 5k...
Image
Image

à la lumière du jour, varié les mouvements/inclinaison pour chercher les défauts.
Pour rappel, sur cette session j'ai voulu casser les angles, là je constate que même si c'est pas régulier, les angles sont lisses, c'était mon objectif.
Image




Vous pensez que c'est fini? Bah non! :P
Encore une progression au cuir (avec la méthode sur le tuto en page 1)

Oh putain on dirait un hamon (刃文) (ligne de trempe* pour les gros nazes) :lol: :lol:
Si après ça vous arrivez pas à vous raser?! je me coupe les couilles...
Image
Avatar de l’utilisateur
HAGAKURE
de Camaret
 
Messages: 412
Inscrit le: 16 Déc 2009 21:26
Localisation: Lyon

Re: L'affûtage à la pierre, pour les nuls.

Messagepar HAGAKURE » 13 Sep 2015 18:50

J'éditerai deux trois truc plutard, voir même au fur et à mesure...

J'suis fatigué là :lol:
Avatar de l’utilisateur
HAGAKURE
de Camaret
 
Messages: 412
Inscrit le: 16 Déc 2009 21:26
Localisation: Lyon

Re: L'affûtage à la pierre, pour les nuls.

Messagepar Hubert T. » 13 Sep 2015 19:01

C'est beaucoup trop long. Tu peux faire ça plus court ? Ou sous forme d'une vidéo de 4min max ?
Merci par avance.
Avatar de l’utilisateur
Hubert T.
yé crie ton nom
 
Messages: 10671
Inscrit le: 26 Jan 2013 01:22

Re: L'affûtage à la pierre, pour les nuls.

Messagepar Hubert T. » 13 Sep 2015 19:03

(bon bah voilà, on peut fermer le sujet et épingler ce post en tête de catégorie, je pense)
Avatar de l’utilisateur
Hubert T.
yé crie ton nom
 
Messages: 10671
Inscrit le: 26 Jan 2013 01:22

Re: L'affûtage à la pierre, pour les nuls.

Messagepar Hubert T. » 13 Sep 2015 19:05

('fin j'ai pas lu, j'en sais quedal, si ça se trouve il raconte des conneries. Tu raconterais pas des conneries aux pauvres idiots qui zonent ici, rassure moi ? Ils ont la confiance solide mais la déception mauvaise. Et des schlass qui coupent pas. Fais gaffe à ta peau)
Avatar de l’utilisateur
Hubert T.
yé crie ton nom
 
Messages: 10671
Inscrit le: 26 Jan 2013 01:22

Re: L'affûtage à la pierre, pour les nuls.

Messagepar Hubert T. » 13 Sep 2015 19:05

(mais j'vais lire, tout de même, pour corriger tes approximations de débutant)
Avatar de l’utilisateur
Hubert T.
yé crie ton nom
 
Messages: 10671
Inscrit le: 26 Jan 2013 01:22

Re: L'affûtage à la pierre, pour les nuls.

Messagepar freddy1 » 13 Sep 2015 19:14

Hubert T. a écrit:(mais j'vais lire, tout de même, pour corriger tes approximations de débutant)

Merci Hub, t'es un prince ! :pasmal:

Beau tuto, indeed.
j'le lirais mieux un peu plus tard sur grand écran, mais je sens que j'vais m'en faire un pdf à étudier régulièrement. thup
Ce couteau : comme icone, objet de discussion et signe de l'inutilité qui rend notre esprit heureux je te le conseille et pourqoui pas la vie est déjà triste et réaliste assez.
Avatar de l’utilisateur
freddy1
L'agent orange
 
Messages: 42415
Inscrit le: 01 Nov 2006 19:29
Localisation: sceaux

Re: L'affûtage à la pierre, pour les nuls.

Messagepar anhj » 13 Sep 2015 19:15

Merci !
anhj
Avatar de l’utilisateur
anhj
 
Messages: 676
Inscrit le: 08 Mai 2014 05:53
Localisation: Hanoi, Vietnam et Montpellier, France

Re: L'affûtage à la pierre, pour les nuls.

Messagepar l'indien » 13 Sep 2015 19:26

moi je dis seulement ,merci Monsieur- :chin: :chin: :chin:
l'indien
Lomo habilis
 
Messages: 1606
Inscrit le: 21 Mar 2015 20:52

Re: L'affûtage à la pierre, pour les nuls.

Messagepar HAGAKURE » 13 Sep 2015 19:30

J'ai pas assez de recul pour sortir un tuto proprement, ça viendra.
Disons que c'est un retour d'expérience sur mes débuts...

J'ai voulu faire un gros condensé en abordant plusieurs points, pour éviter de disperser les infos sur plusieurs pages. Comme ça le débutant qui connait rien et qui désire se lancer, bah il prends le temps de lire. Libre à lui de retenir ce qu'il veut retenir, tester ce qu'il veut tester... le but est de donner des grandes lignes.

Au départ je voulais faire plus court, avec juste une progression très serré en photos, genre 1k 2k 3k 5k 6k 10k... Pis je me suis dit merde, les débutants n'ont pas besoin de ça... Jvais faire simple 1k-3k

Mais c'est vrai que la digestion risque d'être assez difficile. Faut pas hésiter à me faire un retour, sur ce qui faut changer/rectifier etc... J'avoue que tout seul ça prends pas mal de temps, c'est bien d'avoir un œil extérieur.
C'est pas tout à fait au top, c'est vrai que j'aurai plu simplifier... un truc plus clair quoi, pas trop surchargé, mieux présenté.

Pour le changement ça viendra.… mais pas tout de suite car flemme inside :oops:
Dernière édition par HAGAKURE le 13 Sep 2015 19:36, édité 2 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
HAGAKURE
de Camaret
 
Messages: 412
Inscrit le: 16 Déc 2009 21:26
Localisation: Lyon

Re: L'affûtage à la pierre, pour les nuls.

Messagepar glouglou » 13 Sep 2015 19:32

Bravo.
Par contre la mauvaise nouvelle c'est que je suis un manche à couilles qui ne sait franchement pas aiguiser
Avatar de l’utilisateur
glouglou
Aléseur de rondelles
 
Messages: 8313
Inscrit le: 24 Nov 2006 15:18
Localisation: Montpellier

Re: L'affûtage à la pierre, pour les nuls.

Messagepar HAGAKURE » 13 Sep 2015 19:42

Hubert T. a écrit:C'est beaucoup trop long. Tu peux faire ça plus court ? Ou sous forme d'une vidéo de 4min max ?
Merci par avance.


J'y compte bien... ouais sortir un truc plus frais, plus lisible.
mais c'est mon premier, pardonne moi monseigneur. :cry:

:wink:

PS : n'hésitez pas les modos, si besoin de rectifier le post. :chin:
Dernière édition par HAGAKURE le 13 Sep 2015 19:44, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
HAGAKURE
de Camaret
 
Messages: 412
Inscrit le: 16 Déc 2009 21:26
Localisation: Lyon

Re: L'affûtage à la pierre, pour les nuls.

Messagepar pydd » 13 Sep 2015 19:42

Merci pour ce tuto, très bon travail ! Merci
Je le mets en marque page.
Carpe Diem : que c'est difficile à faire. Nous avons besoin d'usines pas de musée
Avatar de l’utilisateur
pydd
 
Messages: 423
Inscrit le: 18 Fév 2010 21:10
Localisation: Nord de France

Re: L'affûtage à la pierre, pour les nuls.

Messagepar Rouge » 13 Sep 2015 19:44

Voilà !
Pareil
3 Image

Un crâne et une bière, à emporter, svp
Club Columérin du Couteau
Rouge La main du fou Qui fouille dans les lames
Avatar de l’utilisateur
Rouge
L'amer
 
Messages: 12567
Inscrit le: 28 Avr 2013 14:52
Localisation: Colomiers !!! :-)

Re: L'affûtage à la pierre, pour les nuls.

Messagepar Abaddon » 13 Sep 2015 19:45

glouglou a écrit:Bravo.
Par contre la mauvaise nouvelle c'est que je suis un manche à couilles qui ne sait franchement pas aiguiser


La bonne nouvelle c'est qu'Hub' fais super bien les "basses" "besognes", il y travail très "dur", et y met du "coeur à l'ouvrage" et il ne manque pas "d'huile de coude", c'est un "membre" de la très controversée "confrérie des besogneux" :capello:






















rptd

PS : tuto sympas, assez complet qui ne s'adresse pas forcément aux néophytes de l'aiguisage tant la discipline n'est pas aisée ;)
"Une lame, c'est ce qui manquait à mon âme. Son tranchant me rappelle à chaque instant qu'une vie ne tient qu'à un fil …" (-SC-)

"Jacques a dit, met le doigt !" (mais il a pas dit où …)
Avatar de l’utilisateur
Abaddon
Ardennian Psycho
 
Messages: 2630
Inscrit le: 05 Avr 2015 08:58
Localisation: Aube (10)

Suivant

Retour vers Entretien

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités