[pures recettes] On recommence

Vos couteaux, recettes, planches, hachoirs et autres

Re: [pures recettes] On recommence

Messagepar DjMerguez » 04 Mar 2017 13:17

Mauviel là aussi. Mais ma no name premier prix était aussi très bien. Le cuivre massif doit être plus simple à fabriquer que les multicouches inox.
Avatar de l’utilisateur
DjMerguez
Route "beer"
 
Messages: 2735
Inscrit le: 29 Mar 2011 16:29
Localisation: Toulouse

Re: [pures recettes] On recommence

Messagepar baalot » 05 Mar 2017 21:18

jesusmariejoseph a écrit:
baalot a écrit:Dîtes les gens, yen a un qu'à une recette sympa de sauce au gingembre ? Je voudrais un truc un peu épais genre mayo. Mais pas forcément en mayo quoi.

Alors oui, je vais fouiller internet, mais si yen a un qu'à une recette de ouf, ça m'arrange.


tu prend une mayo
tu rajoute un peu de wasabi pour relever
tu rape du gingembre, tu presse avec tes paluche pour recuperer le jus
tu balance le jus dans la mayo

je fais ca pour une salade pamplemousse crevette
et c 'est bon.….


Merci. Comme j'avais pas de réponse, chuis parti un peu sur ça, j'ai fait une mayo avec du gingembre passé au presse-ail (ya quasi que du jus qui sort, c'est dur au mal le gingembre). C'était pas mal ma foi, mais le prochain coup je testerais plus quelque chose genre crème ou sabayon je pense. Mais c'est bien passé. Le wasabi dans la mayo c'est pas con.

Du coup je l'ai fait avec une salade croutons, quenelles poêlées, cervelas poêlé. La lyonnaise "alawaneugaine" quoi. Avec de la quenelle à la place de l’œuf pour alléger un peu. Je conseille.
Ne croyez pas tout ce que vous pensez.
T'facon l'acier c'est pas important du moment que c'est de l'acier. ASR.
Avatar de l’utilisateur
baalot
Bali
 
Messages: 16412
Inscrit le: 07 Nov 2014 13:46

Re: [pures recettes] On recommence

Messagepar aka » 21 Mai 2017 22:40

la "Recette de la tarte aux cerises"

Voici, la liste des produits chimiques utilisés pour la fabrication d'une tarte aux cerises de supermarché, depuis le champ de blé jusqu'à l'usine agroalimentaire.


Histoire de la Pâte

Pour obtenir la farine, les grains de blé ont été enrobés d'un fongicide avant semis.
Pendant sa culture, le blé a reçu de 2 à 6 traitements de pesticides selon les années, 1 traitement aux hormones pour raccourcir les tiges afin d'éviter la verse et 1 dose importante d'engrais : 240 kg d'azote, 100 kg de phosphore et 100 kg de potassium à l'hectare, tout de même !
Le blé moissonné, dans le silo, après récolte, les grains sont fumigés au tétrachlorure de carbone et au bisulfide de carbone, puis arrosés au chlopyriphosméthyl. Pour la mouture, la farine reçoit du chlorure de nitrosyl, puis de l'acide ascorbique, de la farine de fève, du gluten et de l'amylase.

Ensuite, il faut faire lever la pâte.
La poudre levante est traitée au silicate de calcium et l'amidon est blanchi au permanganate de potassium. Pas de pâte sans corps gras. Ceux-ci reçoivent un antioxydant (pour éviter le rancissement) comme l'hydroxytoluène de butyl et un émulsifiant type lécithine.


Histoire de la Crème

La crème sur laquelle vont reposer les cerises se fait avec des oeufs, du lait, et même de l'huile.
Les oeufs proviennent d'un élevage industriel où les poules sont nourries avec des granulés contenant des :
- antioxydants (E300 à E311),
- arômes,
- émulsifiants: alginate de calcium,
- conservateurs : acide formique,
- colorants : capsanthéine,
- agents liants: lignosulfate
- et enfin des appétants : glutamate de sodium, pour qu'elles puissent avaler tout ça.
Elles reçoivent aussi des antibiotiques, bien entendu, et surtout des anticoccidiens. Les oeufs, avant séchage, reçoivent des émulsifiants, des agents actifs de surface comme l'acide cholique et une enzyme pour retirer le sucre du blanc.
Le lait provient d'un élevage industriel où les vaches reçoivent une alimentation riche en produits chimiques :
- antibiotiques : flavophospholipol (F712) ou monensin-sodium (F714)
- antioxydants : ascorbate de sodium (F301), alphatocophérol de synthèse (F307), buthyl-hydrox-toluène (F321) ou éthoxyquine (E324),
- émulsifiants : alginate de propylène-glycol (F405) ou polyéthylène glycol (F496),
- conservateurs : acide acétique, acide tartrique (E334), acide propionique (F280) et ses dérivés (F281 à E284),
- composés azotés chimiques : urée (F801) ou diurédo-isobutane (F803),
- agents liants : stéarate de sodium,
- colorants : F131 ou F142
- et enfin des appétants pour que les vaches puissent manger tout ça, comme le glutamate de sodium.
Les huiles, quant à elles, ont été :
- extraites par des solvants comme l'acétone,
- puis raffinées par action de l'acide sulfurique,
- puis lavageà chaud,
- neutralisées à la lessive de soude,
- décolorées au bioxyde de chlore ou au bichromate de potassium
- et désodorisées à 160°C avec du chlorure de zinc.
- Enfin, elles ont été recolorées à la curcumine.
La crème de la tarte, une fois fabriquée, reçoit des arômes et des stabilisants comme l'acide alginique (E400).


Histoire des Cerises

(complété d'apres des éléments de "Aromatherapie" Jean Valnet 1990, Maloine)
Les cerisiers ont reçu pendant la saison entre 10 et 40 traitements de pesticides selon les années.
* Les cerises sont :
- décolorées à l'anhydride sulfureux
- et recolorées de façon uniforme à l'acide carminique ou à l'érythrosine.
- Elles sont plongées dans une saumure contenant du sulfate d'aluminium
- et à la sortie, reçoivent un conservateur comme le sorbate de potassium (E202).
Elles sont enfin enduites d'un sucre qui provient de betteraves qui, comme les blés, ont reçu leur bonne dose d'engrais et de pesticides. Ce sucre est extrait par :
- défécation à la chaux et à l'anhydride sulfureux,
- puis décoloré au sulfoxylate de sodium,
- puis raffiné au norite et à l'alcool isopropylique.
- Il est enfin azuré au bleu anthraquinonique.
Par ces traitements, les cerises ayant donc perdu tout leur goût, il est necessaire d'ajouter un parfum artificiel alimentaire. Ce parfum est une recréation synthetique du goût et de l'odeur à partir d'éléments artificiels issus de la chimie du pétrole aux prix de revient
extrêmement faibles- par économie d'echelle - en comparaison du parfum naturel de fruit.
L'exemple developpé est ici la cerise, mais de tels composés servent à recréer aussi bien
des parfums artificiels de fraise, d'ananas, de framboise, de miel, de caramel, de muguet..
etc.
* Le parfum artificel de cerise se compose donc des molécules synthetiques (donc à la stéréochimie inversée) suivantes :
- acétate d'ethyle
- acéthyl méthylcarbinol
- butyrate d'isoamyle
- caproate d'ethyle
- caprylate d'isoamyle
- caprate d'ethyle
- butyrate de terpenyle
- geraniol
- butyrate de geranyl - acetylacetate d'ethyle
- heptanoate d'ethyle
- aldéhyde benzoique
- aldéhyde p-toluique
- vanilline
- essence artificielle d'amande amère SAP
- essence artificielle de girofle Bourbon
- essence artificielle de cannelle Ceylan
- essence de lie de vin .


…………….

ce texte, consacré à "la tarte aux cerises de supermarché" a été rédigé par Claude Bourguignon, un ingénieur agronome qui travailla à l'INRA, avant de quitter l'honorable maison pour cause de désaccord. Spécialiste de la microbiologie des sols, c'est lui qui démontra, pour la première fois, que les sols cultivés à grand renfort d'engrais chimiques et de pesticides, étaient biologiquement … morts.

Tout ce qui fait la vie, et donc la qualité des terres, à savoir les populations microbiennes et fongiques, est détruit par les produits chimiques, conduisant à une perte des nutriments et à l'érosion des sols.
Membre de la Société américaine de microbiologie - en France , il n' y a plus aucune chaire de microbiologie des sols, y compris à l'INRA! - Claude Bourguignon a créé avec sa femme le Laboratoire d'analyse microbiologique des sols, qui intervient dans de nombreux pays, pour aider les agriculteurs à retrouver la fertilité de leurs sols.


ttiwwop
A force de vouloir rentrer dans le moule, on devient une tarte
Avatar de l’utilisateur
aka
 
Messages: 399
Inscrit le: 06 Sep 2013 17:41
Localisation: Devant l'ordi

Re: [pures recettes] On recommence

Messagepar Ghostdog2807 » 22 Mai 2017 09:02

Quincey a écrit:C'est joli en cuivre mais à l'entretien c'est pas trop galère ? Mes sauteuses fonctionnent presque tous les jours donc j'essaye de trouver quelque chose de fonctionnel aussi :sifflote:


cuivre etamé , ca s'entretien trés bien , je m'en sert quasi tout les jours. et en marque Mauviel c'est top .
et c'est bien , tu fait de la muscu en cuisinant vu le poids des bestiaux
Avatar de l’utilisateur
Ghostdog2807
bienvenu a toi
 
Messages: 2760
Inscrit le: 26 Avr 2012 09:01
Localisation: Issoire

Re: [pures recettes] On recommence

Messagepar stancaiman » 22 Mai 2017 09:21

Je m'étonne de ne pas trouver ici la recette des œufs au plat et au carré :o
:o:рганизация

ATTENTION, certains textes peuvent heurter la sensibilité des plus susceptibles ainsi que des personnes non averties.
Avatar de l’utilisateur
stancaiman
Quantum of Solex
 
Messages: 60523
Inscrit le: 31 Oct 2006 19:21
Localisation: Paris

Re: [pures recettes] On recommence

Messagepar Rouge » 22 Mai 2017 17:59

:lol:
3 Image

Un crâne et une bière, à emporter, svp
Club Columérin du Couteau
Rouge La main du fou Qui fouille dans les lames
Avatar de l’utilisateur
Rouge
L'amer
 
Messages: 12226
Inscrit le: 28 Avr 2013 14:52

Re: [pures recettes] On recommence

Messagepar ETPhonehome » 22 Mai 2017 18:45

aka a écrit:la "Recette de la tarte aux cerises"

Voici, la liste des produits chimiques utilisés pour la fabrication d'une tarte aux cerises de supermarché, depuis le champ de blé jusqu'à l'usine agroalimentaire.


Histoire de la Pâte

Pour obtenir la farine, les grains de blé ont été enrobés d'un fongicide avant semis.
Pendant sa culture, le blé a reçu de 2 à 6 traitements de pesticides selon les années, 1 traitement aux hormones pour raccourcir les tiges afin d'éviter la verse et 1 dose importante d'engrais : 240 kg d'azote, 100 kg de phosphore et 100 kg de potassium à l'hectare, tout de même !
Le blé moissonné, dans le silo, après récolte, les grains sont fumigés au tétrachlorure de carbone et au bisulfide de carbone, puis arrosés au chlopyriphosméthyl. Pour la mouture, la farine reçoit du chlorure de nitrosyl, puis de l'acide ascorbique, de la farine de fève, du gluten et de l'amylase.

Ensuite, il faut faire lever la pâte.
La poudre levante est traitée au silicate de calcium et l'amidon est blanchi au permanganate de potassium. Pas de pâte sans corps gras. Ceux-ci reçoivent un antioxydant (pour éviter le rancissement) comme l'hydroxytoluène de butyl et un émulsifiant type lécithine.


Histoire de la Crème

La crème sur laquelle vont reposer les cerises se fait avec des oeufs, du lait, et même de l'huile.
Les oeufs proviennent d'un élevage industriel où les poules sont nourries avec des granulés contenant des :
- antioxydants (E300 à E311),
- arômes,
- émulsifiants: alginate de calcium,
- conservateurs : acide formique,
- colorants : capsanthéine,
- agents liants: lignosulfate
- et enfin des appétants : glutamate de sodium, pour qu'elles puissent avaler tout ça.
Elles reçoivent aussi des antibiotiques, bien entendu, et surtout des anticoccidiens. Les oeufs, avant séchage, reçoivent des émulsifiants, des agents actifs de surface comme l'acide cholique et une enzyme pour retirer le sucre du blanc.
Le lait provient d'un élevage industriel où les vaches reçoivent une alimentation riche en produits chimiques :
- antibiotiques : flavophospholipol (F712) ou monensin-sodium (F714)
- antioxydants : ascorbate de sodium (F301), alphatocophérol de synthèse (F307), buthyl-hydrox-toluène (F321) ou éthoxyquine (E324),
- émulsifiants : alginate de propylène-glycol (F405) ou polyéthylène glycol (F496),
- conservateurs : acide acétique, acide tartrique (E334), acide propionique (F280) et ses dérivés (F281 à E284),
- composés azotés chimiques : urée (F801) ou diurédo-isobutane (F803),
- agents liants : stéarate de sodium,
- colorants : F131 ou F142
- et enfin des appétants pour que les vaches puissent manger tout ça, comme le glutamate de sodium.
Les huiles, quant à elles, ont été :
- extraites par des solvants comme l'acétone,
- puis raffinées par action de l'acide sulfurique,
- puis lavageà chaud,
- neutralisées à la lessive de soude,
- décolorées au bioxyde de chlore ou au bichromate de potassium
- et désodorisées à 160°C avec du chlorure de zinc.
- Enfin, elles ont été recolorées à la curcumine.
La crème de la tarte, une fois fabriquée, reçoit des arômes et des stabilisants comme l'acide alginique (E400).


Histoire des Cerises

(complété d'apres des éléments de "Aromatherapie" Jean Valnet 1990, Maloine)
Les cerisiers ont reçu pendant la saison entre 10 et 40 traitements de pesticides selon les années.
* Les cerises sont :
- décolorées à l'anhydride sulfureux
- et recolorées de façon uniforme à l'acide carminique ou à l'érythrosine.
- Elles sont plongées dans une saumure contenant du sulfate d'aluminium
- et à la sortie, reçoivent un conservateur comme le sorbate de potassium (E202).
Elles sont enfin enduites d'un sucre qui provient de betteraves qui, comme les blés, ont reçu leur bonne dose d'engrais et de pesticides. Ce sucre est extrait par :
- défécation à la chaux et à l'anhydride sulfureux,
- puis décoloré au sulfoxylate de sodium,
- puis raffiné au norite et à l'alcool isopropylique.
- Il est enfin azuré au bleu anthraquinonique.
Par ces traitements, les cerises ayant donc perdu tout leur goût, il est necessaire d'ajouter un parfum artificiel alimentaire. Ce parfum est une recréation synthetique du goût et de l'odeur à partir d'éléments artificiels issus de la chimie du pétrole aux prix de revient
extrêmement faibles- par économie d'echelle - en comparaison du parfum naturel de fruit.
L'exemple developpé est ici la cerise, mais de tels composés servent à recréer aussi bien
des parfums artificiels de fraise, d'ananas, de framboise, de miel, de caramel, de muguet..
etc.
* Le parfum artificel de cerise se compose donc des molécules synthetiques (donc à la stéréochimie inversée) suivantes :
- acétate d'ethyle
- acéthyl méthylcarbinol
- butyrate d'isoamyle
- caproate d'ethyle
- caprylate d'isoamyle
- caprate d'ethyle
- butyrate de terpenyle
- geraniol
- butyrate de geranyl - acetylacetate d'ethyle
- heptanoate d'ethyle
- aldéhyde benzoique
- aldéhyde p-toluique
- vanilline
- essence artificielle d'amande amère SAP
- essence artificielle de girofle Bourbon
- essence artificielle de cannelle Ceylan
- essence de lie de vin .


…………….

ce texte, consacré à "la tarte aux cerises de supermarché" a été rédigé par Claude Bourguignon, un ingénieur agronome qui travailla à l'INRA, avant de quitter l'honorable maison pour cause de désaccord. Spécialiste de la microbiologie des sols, c'est lui qui démontra, pour la première fois, que les sols cultivés à grand renfort d'engrais chimiques et de pesticides, étaient biologiquement … morts.

Tout ce qui fait la vie, et donc la qualité des terres, à savoir les populations microbiennes et fongiques, est détruit par les produits chimiques, conduisant à une perte des nutriments et à l'érosion des sols.
Membre de la Société américaine de microbiologie - en France , il n' y a plus aucune chaire de microbiologie des sols, y compris à l'INRA! - Claude Bourguignon a créé avec sa femme le Laboratoire d'analyse microbiologique des sols, qui intervient dans de nombreux pays, pour aider les agriculteurs à retrouver la fertilité de leurs sols.


ttiwwop



:yeux: :bouhouhou: :yet
Moi qui évite déjà le plus possible les sucreries, surtout industrielles c'est pas cette recette qui va me faire changer mes habitudes.
Par moment j'aimerai me sentir aussi affuté que certains de mes couteaux!
Avatar de l’utilisateur
ETPhonehome
 
Messages: 7346
Inscrit le: 01 Avr 2013 17:16
Localisation: Gironde

Re: [pures recettes] On recommence

Messagepar ETPhonehome » 22 Mai 2017 18:45

aka a écrit:la "Recette de la tarte aux cerises"

Voici, la liste des produits chimiques utilisés pour la fabrication d'une tarte aux cerises de supermarché, depuis le champ de blé jusqu'à l'usine agroalimentaire.


Histoire de la Pâte

Pour obtenir la farine, les grains de blé ont été enrobés d'un fongicide avant semis.
Pendant sa culture, le blé a reçu de 2 à 6 traitements de pesticides selon les années, 1 traitement aux hormones pour raccourcir les tiges afin d'éviter la verse et 1 dose importante d'engrais : 240 kg d'azote, 100 kg de phosphore et 100 kg de potassium à l'hectare, tout de même !
Le blé moissonné, dans le silo, après récolte, les grains sont fumigés au tétrachlorure de carbone et au bisulfide de carbone, puis arrosés au chlopyriphosméthyl. Pour la mouture, la farine reçoit du chlorure de nitrosyl, puis de l'acide ascorbique, de la farine de fève, du gluten et de l'amylase.

Ensuite, il faut faire lever la pâte.
La poudre levante est traitée au silicate de calcium et l'amidon est blanchi au permanganate de potassium. Pas de pâte sans corps gras. Ceux-ci reçoivent un antioxydant (pour éviter le rancissement) comme l'hydroxytoluène de butyl et un émulsifiant type lécithine.


Histoire de la Crème

La crème sur laquelle vont reposer les cerises se fait avec des oeufs, du lait, et même de l'huile.
Les oeufs proviennent d'un élevage industriel où les poules sont nourries avec des granulés contenant des :
- antioxydants (E300 à E311),
- arômes,
- émulsifiants: alginate de calcium,
- conservateurs : acide formique,
- colorants : capsanthéine,
- agents liants: lignosulfate
- et enfin des appétants : glutamate de sodium, pour qu'elles puissent avaler tout ça.
Elles reçoivent aussi des antibiotiques, bien entendu, et surtout des anticoccidiens. Les oeufs, avant séchage, reçoivent des émulsifiants, des agents actifs de surface comme l'acide cholique et une enzyme pour retirer le sucre du blanc.
Le lait provient d'un élevage industriel où les vaches reçoivent une alimentation riche en produits chimiques :
- antibiotiques : flavophospholipol (F712) ou monensin-sodium (F714)
- antioxydants : ascorbate de sodium (F301), alphatocophérol de synthèse (F307), buthyl-hydrox-toluène (F321) ou éthoxyquine (E324),
- émulsifiants : alginate de propylène-glycol (F405) ou polyéthylène glycol (F496),
- conservateurs : acide acétique, acide tartrique (E334), acide propionique (F280) et ses dérivés (F281 à E284),
- composés azotés chimiques : urée (F801) ou diurédo-isobutane (F803),
- agents liants : stéarate de sodium,
- colorants : F131 ou F142
- et enfin des appétants pour que les vaches puissent manger tout ça, comme le glutamate de sodium.
Les huiles, quant à elles, ont été :
- extraites par des solvants comme l'acétone,
- puis raffinées par action de l'acide sulfurique,
- puis lavageà chaud,
- neutralisées à la lessive de soude,
- décolorées au bioxyde de chlore ou au bichromate de potassium
- et désodorisées à 160°C avec du chlorure de zinc.
- Enfin, elles ont été recolorées à la curcumine.
La crème de la tarte, une fois fabriquée, reçoit des arômes et des stabilisants comme l'acide alginique (E400).


Histoire des Cerises

(complété d'apres des éléments de "Aromatherapie" Jean Valnet 1990, Maloine)
Les cerisiers ont reçu pendant la saison entre 10 et 40 traitements de pesticides selon les années.
* Les cerises sont :
- décolorées à l'anhydride sulfureux
- et recolorées de façon uniforme à l'acide carminique ou à l'érythrosine.
- Elles sont plongées dans une saumure contenant du sulfate d'aluminium
- et à la sortie, reçoivent un conservateur comme le sorbate de potassium (E202).
Elles sont enfin enduites d'un sucre qui provient de betteraves qui, comme les blés, ont reçu leur bonne dose d'engrais et de pesticides. Ce sucre est extrait par :
- défécation à la chaux et à l'anhydride sulfureux,
- puis décoloré au sulfoxylate de sodium,
- puis raffiné au norite et à l'alcool isopropylique.
- Il est enfin azuré au bleu anthraquinonique.
Par ces traitements, les cerises ayant donc perdu tout leur goût, il est necessaire d'ajouter un parfum artificiel alimentaire. Ce parfum est une recréation synthetique du goût et de l'odeur à partir d'éléments artificiels issus de la chimie du pétrole aux prix de revient
extrêmement faibles- par économie d'echelle - en comparaison du parfum naturel de fruit.
L'exemple developpé est ici la cerise, mais de tels composés servent à recréer aussi bien
des parfums artificiels de fraise, d'ananas, de framboise, de miel, de caramel, de muguet..
etc.
* Le parfum artificel de cerise se compose donc des molécules synthetiques (donc à la stéréochimie inversée) suivantes :
- acétate d'ethyle
- acéthyl méthylcarbinol
- butyrate d'isoamyle
- caproate d'ethyle
- caprylate d'isoamyle
- caprate d'ethyle
- butyrate de terpenyle
- geraniol
- butyrate de geranyl - acetylacetate d'ethyle
- heptanoate d'ethyle
- aldéhyde benzoique
- aldéhyde p-toluique
- vanilline
- essence artificielle d'amande amère SAP
- essence artificielle de girofle Bourbon
- essence artificielle de cannelle Ceylan
- essence de lie de vin .


…………….

ce texte, consacré à "la tarte aux cerises de supermarché" a été rédigé par Claude Bourguignon, un ingénieur agronome qui travailla à l'INRA, avant de quitter l'honorable maison pour cause de désaccord. Spécialiste de la microbiologie des sols, c'est lui qui démontra, pour la première fois, que les sols cultivés à grand renfort d'engrais chimiques et de pesticides, étaient biologiquement … morts.

Tout ce qui fait la vie, et donc la qualité des terres, à savoir les populations microbiennes et fongiques, est détruit par les produits chimiques, conduisant à une perte des nutriments et à l'érosion des sols.
Membre de la Société américaine de microbiologie - en France , il n' y a plus aucune chaire de microbiologie des sols, y compris à l'INRA! - Claude Bourguignon a créé avec sa femme le Laboratoire d'analyse microbiologique des sols, qui intervient dans de nombreux pays, pour aider les agriculteurs à retrouver la fertilité de leurs sols.


ttiwwop



:yeux: :bouhouhou: :yet
Moi qui évite déjà le plus possible les sucreries, surtout industrielles c'est pas cette recette qui va me faire changer mes habitudes.
Par moment j'aimerai me sentir aussi affuté que certains de mes couteaux!
Avatar de l’utilisateur
ETPhonehome
 
Messages: 7346
Inscrit le: 01 Avr 2013 17:16
Localisation: Gironde

Re: [pures recettes] On recommence

Messagepar Jonathan P. » 10 Juin 2017 21:14

Un truc tout simple, avec les ingrédients du bord:

Image

Epinards et espèce de roti de jambon cuit polonais. Normalement, ça se fait avec de la pancetta, mais à cette heure-ci dans le quartier, y'a plus d'épiceries polonaises ouvertes que d'italiens... :spamafote:

Image

Un poil d'huile d'olive. Normalement je mets de la crème fraiche aussi mais comme j'ai oublié d'en acheter, ben je vais improviser un peu...

Zou, direct le jambon !

Image

Puis les épinards et puis, tiens, un peu de pesto qui reste dans mon bocal au frigo. Faut qu'il serve je vais bientôt en refaire une fournée je pense !
(Les épinards, je les ai précuits une ou deux minutes à l'eau.)

Image

Hop, du (mauvais) parmesan (en sachet) que quelqu'un a laissé trainer au frigo. C'est le bon moment de l'utiliser celui-là, hop !

Image

Et un oeuf

Image

Bon, j'ai pas été très sec sur ce coup-là, on dira qu'il était déjà cassé à l'intérieur... :o

10 minutes au four, et c'est prêt :bave:

Image

Bon app' à tout le monde !


Burp...

Image
Avatar de l’utilisateur
Jonathan P.
David Schiffer
 
Messages: 15593
Inscrit le: 11 Avr 2009 10:41
Localisation: Bruxelles

Re: [pures recettes] On recommence

Messagepar paloma » 11 Juin 2017 10:37

hummmmm, ça me parait tres intéréssant ton truc, faut que je branche ma chef dessus! :D
Tout ce que tu feras sans prendre le temps,
Le temps ne le respectera pas.
Avatar de l’utilisateur
paloma
 
Messages: 827
Inscrit le: 27 Fév 2015 09:09
Localisation: Menton ( Paca )

Re: [pures recettes] On recommence

Messagepar grand goule » 11 Juin 2017 11:26

[quote="baalot]
Le wasabi dans la mayo c'est pas con.
[/quote]

La wasabi, c'est comme le beaujolais.nouveau et le vinaigre balsamique, il s'en consomme beaucoup plus qu'il ne s'en produit...
Celui auquel nous avons droit dans l'immense majorité des cas n'a rien à voir avec le "vrai wasabi"

Source wikipédia:
" Le wasabi (山葵?) (traduction littérale : « rose trémière des montagnes ») ou Eutrema japonicum est une espèce de plantes de la famille des Brassicacées, du genre Eutrema (ou Wasabia, du wasabi (山葵属?) que l'on trouve en Asie. Cette espèce est originaire du Japon, très proche du raifort et dont la tige est utilisée sous forme de pâte comme condiment dans la cuisine japonaise."

En fait nous on a droit à du raifort, bien agrémenté d'un certain nombre de merdouilles dont un colorant vert interdit dans pas mal de pays car reconnu comme probablement cancérigène.

Personnellement, j'ai arrêté le wasabi, même avec les sushis :D
Je ne perds jamais, quand je ne gagne pas, j'apprends
Heureux soient les fêlés, car ils laissent passer la lumière
Avatar de l’utilisateur
grand goule
GG l'amoroso ....
 
Messages: 4377
Inscrit le: 04 Oct 2013 13:44
Localisation: centre

le patipizza

Messagepar grand goule » 21 Juil 2017 23:09

Il y a quelques temps je vous parlais d'un truc sympa à base de patisson.
Alors voilà
Préchauffez votre four à 180°
Pendant qu'il chauffe, prenez un patisson, si possible fraichement cueilli, la peau est fine, pas besoin de l'éplucher, et pas trop gros si c'est juste pour 2.
coupez le en deux, et enlevez les pépins avec une petite cuillère

Image

Quand le four est chaud, suvant que vous le voulez plus ou moins ferme sous la dent, enfournez 20 à 30 mn avec sel et huile d'olive.

Pendant ce temps préparez votre garniture, ce soir c'était sauce tomate maison, champignons, chorizo fort, emmental + parmesan râpés.
N'hésitez pas à garnir avec des trucs un peu relevés, le patisson étant un poil fadoche.

Image

Une autre 10aine de mn à four aux alentours de 200°
Servez.
Attention le patisson est très chaud et le reste

Image

Voilà, c'est pas le plat du siècle, mais c'est sympa et ça change
Je ne perds jamais, quand je ne gagne pas, j'apprends
Heureux soient les fêlés, car ils laissent passer la lumière
Avatar de l’utilisateur
grand goule
GG l'amoroso ....
 
Messages: 4377
Inscrit le: 04 Oct 2013 13:44
Localisation: centre

Re: [pures recettes] On recommence

Messagepar byhb » 11 Aoû 2017 13:18

Une petite recette avec les fruits de saisons:

-1kg de mirabelles dénoyautées
-1kg de sucre
-2l de rhum
-bâton de cannelle

Mettre à macérer dans un pot
Remuer de temps en temps
Après 3 mois filtrer (j'utilise un filtre à café permanent.…)
Déguster avecmodérationbiensur :lol:
Image

celle ci a un an...
Image

thup
...le couteau, un objet tout à fait à soi, qui gonfle inutilement les poches, et que l'ont sort de temps en temps, jamais pour s'en servir, mais pour le toucher, le regarder, pour la satisfaction benoîte de l'ouvrir et de le refermer.
Philippe DELERM
Avatar de l’utilisateur
byhb
p'tite Bip !
 
Messages: 7982
Inscrit le: 13 Fév 2015 22:03
Localisation: Seinomarin du nord

Re: [pures recettes] On recommence

Messagepar ETPhonehome » 11 Aoû 2017 14:38

:bave: Un Rhum arrangé local quoi! :wink:
Par moment j'aimerai me sentir aussi affuté que certains de mes couteaux!
Avatar de l’utilisateur
ETPhonehome
 
Messages: 7346
Inscrit le: 01 Avr 2013 17:16
Localisation: Gironde

Re: [pures recettes] On recommence

Messagepar Fr@nk » 11 Aoû 2017 15:20

Ouééé … faut que ça macére au soleil ? Ou on peut le laisser à la cave ?
Avatar de l’utilisateur
Fr@nk
 
Messages: 1213
Inscrit le: 27 Fév 2015 20:44

PrécédentSuivant

Retour vers A table...

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités